Décision relative à Radio Al Manar (Liège)

Date de référence : 16 juillet 2009

Thèmes : discrimination, haine, homophobie, Radio Al Manar
Services & éditeurs : ARABEL

Télécharger ce document

 

Résumé

Le CSA avait reçu des plaintes suite à des propos homophobes tenus dans une émission de libre antenne diffusée sur Radio Al Manar (105.4 à Liège). Comme dans le cas précédent, l'éditeur (la SPRL B&B Sport) n'a pu fournir au CSA une copie du programme incriminé.

 

Dans ce dossier, l'éditeur a reconnu également ne pas disposer de pige d'antenne mais n'a pas démenti formellement l'expression d'injures homophobes.

 

Par conséquent, le CAC a condamné l'éditeur à une amende de 1000 € pour n'avoir pas adopté un système de pige d'antenne et à la diffusion du communiqué suivant : « Radio Al Manar Liège a été condamnée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour avoir lors d'une émission de libre antenne diffusé des propos homophobes, propos qui constituent légalement une incitation à la discrimination, à la haine ou à la violence pour des raisons d'orientation sexuelle. Le CSA tient à rappeler l'importance de la tolérance et du respect à l'égard de toutes les personnes et de toutes les minorités ».

 

Extrait de la décision

« Le Collège relève en outre que l'utilisation d'un vocabulaire injurieux et stigmatisant à l'égard de certaines personnes n'est pas moins discriminante quand elle n'est pas directement adressée à celles-ci. La banalisation de propos à la fois injurieux et discriminants entretient le dénigrement de traits physiques, philosophiques ou personnels qui, même s'ils peuvent échapper au contrôle de l'individu, n'en constituent pas moins des éléments constitutifs de son individualité ; elle crée l'apparence d'une acceptabilité de ce dénigrement et perpétue des mécanismes sociaux et psychologiques freinant l'émancipation individuelle.

 

Si l'exercice de la liberté d'expression ne peut se concevoir sans le libre échange d'idées et d'opinions qui peuvent surprendre, choquer ou heurter sur le fond, il ne peut tout autant se concrétiser dans une société qui laisse l'injure et la stigmatisation confiner certaines catégories de personnes au silence, à la honte ou à l'ostracisme. »

 

 



Voir aussi ...

Pour plus d'information

Contactez , +32 (0)2 349.58.73

Dernière mise à jour le 09 mars 2011